Comment est fabriquée l’huile de chanvre ?

L’huile de chanvres à plusieurs vertus. C’est un produit de plus en plus prisé pour le soulagement de plusieurs maux. Pour l’obtenir, les fabricants utilisent principalement trois méthodes dont on vous parle dans cet article.

La technique de la pression à froid

C’est la méthode la plus utilisée pour la production d’huile de chanvre. La majorité des meilleures huiles disponibles sur le marché sont obtenues par la pression à froid. Il s’agit d’une solution qui permet de produire des huiles de chanvre 100 % naturelles. La pression à froid est prisée pour conserver toutes les propriétés des graines. Le seul problème reste le rendement. En effet, cette méthode permet d’extrait près de 80 % de l’huile que contiennent les graines. Certains producteurs évitent donc d’y avoir recours à cause des pertes.

A découvrir également : Faux serrures : Les avantages de cette coiffure

Ici, on procède d’abord à une récolte minutieuse des graines. Les graines ouvertes à côté des fleurs en croissance ne sont pas cueillies. La saison des récoltes varie selon chaque région. Elle couvre généralement la période de fin août à octobre en France. On procède ensuite à un nettoyage et au séchage de ces graines. Une fois que les graines sont sèches, elles sont broyées par un simple processus mécanique. Aucun produit chimique n’est utilisé à ce niveau. On produit ainsi une huile non purifiée. Les fabricants procèdent à la purification par filtration et par décantation. Ils n’utilisent également pas de produits chimiques à cette étape.

A lire en complément : Qui paye le congé maternité quand on est au chômage ?

L’utilisation du dioxyde de carbone

La production d’huile par l’utilisation de dioxyde de carbone est un processus qui a vu le jour depuis les années 70. Cette méthode a été créée pour remplacer les solvants classiques. En effet, ces solvants sont dangereux pour la santé et polluent énormément l’environnement. L’extraction grâce au dioxyde de carbone était donc considérée comme une alternative écologique. On estime que le CO2 est plus approprié pour les différentes extractions des matières végétales. C’est un composé assez pur qui possède des propriétés non volatiles. Il est surtout quasiment non polluant et sans danger pour la santé humaine.

La technique d’extraction au CO2 est très couteuse. Mais, on obtient des huiles de chanvres d’excellentes qualités. Cela devrait compenser les dépenses engendrées au cours de l’opération. Les huiles produites ont une composition biochimique très proche de celle des graines. Pour cette production, la matière végétale est traversée par un important flux de CO2. Le dioxyde de carbone est préalablement soumis à une forte pression, mais à une faible température. On arrive ainsi à extraire naturellement les molécules des graines de chanvre. Le produit obtenu est ensuite convoyé vers une autre pièce où l’on sépare le CO2 et les actifs de la graine. C’est ainsi qu’on produit l’huile de chanvre avec du dioxyde de carbone.

Le recours à un solvant

L’utilisation de solvants chimiques permet d’avoir un excellent rendement. Les huiles issues de ce procédé sont souvent moins chères. Toutefois, les conséquences sur la santé et sur l’environnement sont déplorables. En effet, les industriels utilisent dans ce cas du méthanol ou du n-hexane. Or, de nombreuses études ont permis d’élucider les dangers de ces produits sur l’organisme humain et sur le système nerveux en particulier. L’hexane est considéré comme un produit dangereux pour l’écosystème, irritant, et nocif. En ce qui concerne le méthanol, on déplore plus son côté inflammable.

ARTICLES LIÉS