Quels frais de garde déclarer aux impôts ?

Faire garder les enfants est une option qui s’impose d’elle-même pour la plupart des foyers dans une société où le couple est souvent obligé de travailler. La garde des enfants engendre des frais plus ou moins élevés. Toutefois, la plupart de ces frais sont déductibles de l’impôt sur le revenu.

Les frais de garde déductibles des impôts

Faire garder les enfants en dehors du domicile engendrent des frais importants. En déclarant les frais de garde, vous allez pouvoir bénéficier d’une réduction substantielle de l’impôt sur le revenu. Afin de bénéficier de la déduction des frais de garde d’enfants et de faire d’énormes économies, il faut que vous en connaissiez les conditions. La première condition est qu’il faut que le ou les enfants aient moins de 6 ans. Ensuite, il faut qu’ils soient gardés ailleurs qu’à votre domicile.

A voir aussi : Quelle banque derrière Orange Bank ?

A noter que la réduction d’impôts déclenchée par la déclaration des frais de garde reste valable que les parents soient salariés ou non. La déduction dont il est question prend la forme d’un crédit d’impôt. Vous pouvez profiter de cet avantage fiscal même si vous n’êtes même pas imposable. Les frais de garde déductibles sont ceux relatifs à :

  • L’assistante maternelle agréée
  • La crèche : collective, parentale ou familiale
  • Garderie : halte-garderie, garderie périscolaire
  • Jardin d’enfants, jardin maternel
  • Centre de loisir sans hébergement

Déclarer les frais de garde en ligne : les étapes à suivre

Pour tous les contribuables, la déclaration de revenus peut se faire en ligne depuis 2019. Pour déclarer les frais de garde de vos enfants, il faut que vous accédiez à la rubrique “Réduction et crédit d’impôt” de votre Espace Particuliers. Les charges directement liées aux frais de garde sont à renseigner dans les cases 7GA, 7GB, 7GC respectivement pour le premier, deuxième et troisième enfant à charge.

A lire aussi : Où acheter les actions ?

Les frais de garde pour les enfants en garde alternée ouvrent également droit au crédit d’impôt. Pour ce faire, il faut que vous remplissiez les cases 7GE, 7GF et 7GG, pour le premier, deuxième et troisième enfant à charge. Le crédit d’impôt est à hauteur de 50% des frais de garde déclarés sans pour autant dépasser le plafond de 2 300 euros par enfant. Ce qui vous donne droit à 1 150 euros de crédit d’impôt maximal.

Remarques :

  • Il est utile de remarquer que dans le cas d’une garde alternée, le crédit d’impôt maximal est de 575 euros par enfant.
  • Vous ne pouvez déduire de votre impôt sur le revenu que vos charges effectives en lien avec les frais de garde de vos enfants. Cela veut dire que toute aide perçue – CAF, MSA, chèque employeur, etc. – doit être soustraite du montant des dépenses déclarées.

Les cas particuliers en matière de déclaration de frais de garde

Il est à noter que les frais de cantine ne sont pas pris en considération dans le cadre de cette réduction d’impôts liée aux frais de garde. Dans certains cas, il est possible de bénéficier de la réduction d’impôts même si vous faites garder votre enfant à votre domicile. Pour ce faire, il faut se déclarer parent-employeur d’une assistante maternelle agréée d’une baby-sitter.

Il y a également la possibilité de déduire les frais de garde pour un enfant de plus de 6 ans. Mais pour cela, il faut que l’enfant soit gardé à la maison et non hors du domicile. Cette prestation relève plutôt du service à la personne. Les dépenses liées à l’emploi d’une assistante maternelle doivent être renseignées dans les cases 7DB du formulaire de déclaration d’impôt sur le revenu.

Si vous utilisez le service de Pajemploi, le montant des charges que vous devez déclarer figure directement sur l’attestation fiscale fournie par le service. Dans le cas du recours à une assistante maternelle pour un enfant de plus de 6 ans, le crédit d’impôt est également à 50% des dépenses. Mais le plafond est cette fois-ci fixé à 12 000 euros.

ARTICLES LIÉS