Comment soigner une épine calcanéenne naturellement ?

L’épine calcanéenne est un mal qui touche désormais plusieurs personnes en France. Sont les plus concernés, ceux dont le travail se fait debout. Responsable d’arrêt de travail, cette excroissance osseuse apparaît au niveau du talon avec de fortes douleurs.

 

A lire également : Norme kaliémie : pourquoi surveiller la kaliémie ?

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne ?

Aussi appelée épine de Lenoir, l’épine calcanéenne se caractérise par :

  • La présence d’une excroissance osseuse pointue ;
  • La localisation du mal au niveau du talon, sur le calcanéum (os du talon) ;
  • La présence de douleurs au talon, voire au niveau du pied entier.

Bon à savoir

L’épine calcanéenne est souvent appelée à tort fasciite plantaire ou aponévrosite plantaire. Bien que ces noms renvoient tous à des douleurs de pieds, il s’agit de pathologie différente.

A lire en complément : Pourquoi suivre des blogs sur le CBD ?

Les mesures de base en cas d’épine calcanéenne

Le froid

Dès les premiers symptômes, appliquez le plus souvent possible un coussin de gel froid sur la zone douloureuse pendant 5 à 10 minutes. A défaut, vous pouvez mettre des glaçons dans un gant. Le froid apaise la douleur, fait désenfler et présente des propriétés anti-inflammatoires.

Vous pouvez également placer une bouteille en plastique remplie d’eau en congélateur. Posez la bouteille sur le sol et faites rouler votre pied dessus pendant environ 7 minutes. Cette expérience est à renouveler 3 fois par jour ou au besoin.

Les coussinets pour talons/semelle

Le traitement de base de l’épine de Lenoir réside dans le port de coussinet pour semelles ou pour talons. Désormais, il est inutile d’opter pour des modèles sur-mesure. Il existe en effet des modèles prédécoupés au choix très varié qui conviennent à tout le monde.

Pour soulager le tendon et réduire lentement l’inflammation, mieux vaut opter pour les coussinets  de gel ou de silicone avec une échancrure qui va entourer l’épine calcanéenne et leur matière amortissante. Par ailleurs, en cas de déformation du pied, vous devez utiliser des semelles orthopédiques.

Des chaussures adaptées

Lorsque vous souffrez d’épines de Lenoir, évitez les ballerines fines, les chaussures de sport extra plates, les tongs ou les sandales de piscine. En effet, ces chaussures provoquent une trop grande pression sur le talon. L’idéal serait de porter des chaussures enveloppantes, d’un talon large et souple de 2 à 4 centimètres. Vous pouvez également opter pour des chaussures spéciales à semelle déroulante, à coussins d’air ou à semelle souple.

La compresse de chou

Ce remède de grand-mère peut être d’une grande aide dans le soulagement de la douleur en cas d’épine calcanéenne. Pour cela, prenez quelques grandes feuilles de chou et ôtez les nervures centrales. Compresser-les avec une bouteille en verre ou un rouleau de pâtisserie jusqu’à en obtenir du jus. Enveloppez ensuite entièrement votre pied avec les feuilles de chou et fixez-le tout avec une bande de coton.

Le fromage blanc

Etalez du fromage blanc sur la zone douloureuse et enveloppez le tout avec un film alimentaire. Pensez également à les recouvrir avec une serviette. Notons que le fromage blanc, lorsqu’il refroidit, stimule l’irrigation sanguine tout en apaisant l’inflammation.

D’autres traitements de l’épine calcanéenne

 

La mise au repos du pied est le premier traitement conseillé en milieu médical en cas d’épine calcanéenne. Par ailleurs, vous devez identifier les activités sollicitantes à la voûte plantaire et en diminuer la fréquence, voire arrêter l’exercice. Il s’agit entre autres de :

  • La corde à sauter ;
  • La course à pied ;
  • Des postes de travail en position debout.

Si, malgré la prise de toutes les mesures citées, la prise ne charge ne suffit pas pour diminuer les douleurs, d’autres traitements existent :

  • Séances chez le kinésithérapeute ;
  • Réalisation des étirements des muscles de la jambe et de la voûte plantaire ;
  • Prise d’un traitement antalgique par voie orale ;
  • Injection de corticoïdes dans le talon
  • Consultation d’un podologue pour réaliser une orthèse ou une semelle orthopédique.

L’option d’une chirurgie peut également être envisagée. Par ailleurs, cela n’apparaît que dans de rares cas, lorsqu’aucun traitement n’a porté ses fruits et que les douleurs gênantes sont toujours présentes.

ARTICLES LIÉS