Comment améliorer le sommeil enfant ?

Si on se réfère aux études menées par le réseau Morphée, c’est un enfant âgé entre 3 et 4 ans sur quatre qui connaît des problèmes de sommeil. Pourtant, sans s’en rendre compte, certains de nos gestes et habitudes impactent l’endormissement ou la qualité du sommeil des enfants. C’est ce qui explique ces difficultés d’endormissement et ces réveils nocturnes fréquents. En rectifiant des « mauvais » gestes et habitudes, vous pouvez améliorer le sommeil de votre petit bout.

Instaurer un bon rythme

Pour le sommeil d’un enfant, le rythme est un des grands piliers. Il faut que les parents trouvent et définissent un horaire de coucher. Une fois cette heure déterminée, il faut la respecter. C’est ce qui va garantir un vrai sommeil réparateur pour votre enfant. Évitez au maximum de repousser cette heure du coucher en espérant que votre petit bout finira par s’endormir à un certain moment.

A lire en complément : Puis-je travailler pendant mon congé parental ?

Élaborer un rituel du coucher

Pour que votre enfant s’endorme plus rapidement la nuit, vous devez créer avec lui un rituel du coucher. Vous verrez qu’il va dormir plus paisiblement. Notez bien que votre rituel du coucher ne devrait pas comprendre de moments devant l’écran. Vous pouvez par exemple vous mettre dans son lit pour faire la lecture d’une ou deux histoires.

Pas d’excitants !

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, le rituel du coucher ne doit pas comprendre d’écran. C’est un excitant. Même si vous avez envie de partager de bons moments avec votre enfant avant de dormir, ce n’est pas en regardant un dessin animé avec lui que vous allez réussir à l’endormir rapidement. Ainsi, avant le coucher, on bannit toutes sortes d’excitants. On évite le bruit, les jeux qui demandent des efforts physiques, les boissons vitaminées et caféinées.

A lire en complément : Comment une déduction salariale est-elle calculée ?

La lumière, le jour et l’obscurité, la nuit

Pour améliorer la qualité du sommeil de votre enfant, vous devez faire attention à son horloge biologique. Ceci dit, il faudra jouer sur l’alternance entre la lumière et l’obscurité. Le soir, même si l’horaire du coucher est encore à une bonne heure, vous devez commencer à baisser l’intensité de la lumière. Lorsqu’il dort, sa chambre devra être dans l’obscurité et s’il a peur, vous pouvez laisser la veilleuse allumée. Le matin, à l’horaire du réveil, avant même de lui chuchoter à l’oreille, pensez à ouvrir les rideaux et les volets.

Prendre un couchage adapté

Il y a certains enfants qui s’endorment plus facilement dans le lit de leurs parents que dans leur propre lit. Est-ce le cas de votre enfant ? Vous vous demandez sûrement pourquoi ceci ? Ceci peut s’expliquer par le fait que leur lit ne leur convient pas. En effet, pour que votre enfant s’endorme plus facilement et pour qu’il profite d’un sommeil réparateur, vous devez lui prendre un matelas de qualité, mais aussi un lit qui est adapté à sa taille.

Les « mauvaises » habitudes à oublier

On comprend que vous, parent, vous vous souciez de votre enfant, mais ceci n’est pas une raison de rester dans son lit jusqu’à ce qu’il s’endorme à 22 heures. Oui, c’est une mauvaise habitude qu’il faut arrêter. Il en est de même pour le fait de l’emmener dans le lit parental lorsqu’il se réveille la nuit. Même s’il est encore un enfant, il doit comprendre qu’il n’a pas besoin de son père ou de sa mère pour s’endormir et se rendormir. Ces petits gestes altèrent la qualité du sommeil de l’enfant. S’il se réveille la nuit, vous pouvez venir dans sa chambre pour le rassurer et le réconforter sans pourtant passer la nuit avec lui dans son lit.

Si vous avez un enfant en bas âge, c’est normal qu’il ait besoin de vous pour s’endormir. On vous conseille de l’accompagner dans sa chambre pour dormir, de pratiquer votre rituel du coucher et de le laisser à un certain moment. Il sera difficile pour lui de rester seul dans sa chambre, mais vous devez l’encourager. Vous, aussi, de votre côté, vous devez essayer de vous retenir avant d’aller courir le voir.

ARTICLES LIÉS