Combien coûte réellement un bilan de compétences

Le bilan de compétences est une étape importante pour les personnes en recherche de réorientation professionnelle ou de valorisation de leur parcours. Cette démarche permet de faire le point sur ses compétences, ses intérêts et ses aspirations pour mieux se projeter dans l’avenir. Les différentes étapes du bilan de compétences comprennent des entretiens individuels, des tests et des mises en situation professionnelle. Les tarifs pratiqués peuvent varier selon les prestataires et les régions, mais en moyenne, comptez entre 1 500 et 2 500 euros. Heureusement, il est possible de bénéficier d’aides financières telles que le Compte Personnel de Formation (CPF) ou les dispositifs de financement de Pôle Emploi.

Bilan de compétences : pour quoi faire

Les objectifs d’un bilan de compétences sont multiples. Il permet de mieux se connaître soi-même en identifiant ses compétences et ses capacités, mais aussi les domaines dans lesquels on pourrait s’épanouir professionnellement. Le bilan de compétences peut aussi aider à déterminer un projet professionnel réaliste et réalisable en fonction du marché du travail actuel.

A voir aussi : Quel est l’intérêt d’investir en bourse ?

Il aide à identifier les formations nécessaires pour atteindre cet objectif et éventuellement à mettre à jour ses compétences. Le bilan de compétences facilite la rédaction d’un CV cohérent qui mettra en avant les atouts professionnels acquis au fil des années.

Il faut bien préparer ce type de démarche et notamment le financement qui sera nécessaire pour mener à terme son projet professionnel. Grâce aux différents dispositifs existants aujourd’hui (CPF, Pôle Emploi), chacun dispose des moyens suffisants pour envisager cette étape importante sereinement et ainsi optimiser son parcours professionnel futur.

A lire en complément : A quoi peut servir un credit conso et comment savoir si vous en avez besoin ?

Les étapes clés d’un bilan de compétences

Pour mener à bien un bilan de compétences, vous devez suivre plusieurs étapes. Vous devez prendre rendez-vous avec un conseiller en évolution professionnelle ou un prestataire spécialisé dans le bilan de compétences. Le premier entretien permettra notamment d’établir la durée prévisionnelle du bilan et les modalités pratiques.

La deuxième étape consiste à réaliser des tests psychotechniques pour évaluer ses capacités cognitives, sa personnalité et son comportement professionnel. Ces tests peuvent être variés : questionnaires, jeux de rôle, mises en situation professionnelle… Ils sont conçus pour déterminer les forces et faiblesses du candidat ainsi que ses centres d’intérêt.

Viennent ensuite des entretiens individuels entre le bénéficiaire du bilan et l’accompagnateur. Ces échanges visent à mieux cerner le profil professionnel du candidat (expérience, formation initiale, projets…) ainsi que ses attentes pour l’avenir. Il peut s’agir aussi d’examiner les résultats des tests précédemment passés afin d’en tirer une synthèse pertinente.

L’étape suivante consiste à élaborer un plan d’action personnalisé en fonction des objectifs identifiés lors des phases précédentes. Il s’agira alors de rechercher les formations adéquates ou encore de trouver une entreprise qui recrute dans la branche souhaitée par le candidat au bilan de compétences.

Le coût d’un bilan de compétences peut varier considérablement en fonction du prestataire choisi, mais il représente avant tout un investissement dans l’avenir professionnel.

Combien coûte un bilan de compétences

Le tarif d’un bilan de compétences dépendra notamment du prestataire choisi, mais aussi de la durée et des modalités pratiques. En général, les prix varient entre 1 000 € et 3 000 € pour un bilan complet allant jusqu’à une soixantaine d’heures.

Certainement l’un des principaux critères influençant le coût est la qualité de service offerte par le prestataire. Les professionnels expérimentés proposent généralement des services plus qualitatifs qui se traduisent par un coût élevé. Il ne faut pas négliger les structures moins chères qui peuvent fournir une prestation satisfaisante à moindre coût.

Il est capital de préciser que certains salariés bénéficient d’une prise en charge partielle ou totale du financement de leur bilan de compétences. Cette aide financière peut être octroyée par le Compte Personnel de Formation (CPF), l’employeur lui-même ou encore Pôle emploi dans certains cas particuliers.

Si vous envisagez sérieusement un bilan de compétences, vous devez choisir judicieusement votre prestataire. Il est nécessaire que ce dernier ait une bonne réputation et qu’il sache répondre à vos attentes professionnelles. Avant toute démarche vis-à-vis du CPF ou autre organisme susceptible d’aider au financement partiel ou total du projet professionnel souhaité via son bilan de compétences, renseignez-vous auprès d’un conseiller sur les conditions nécessaires pour bénéficier d’une telle aide.

Financer son bilan de compétences : les options

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est l’un des moyens les plus populaires pour le financement d’un bilan de compétences. Il s’agit d’un crédit en heures qui permet à tout salarié ou demandeur d’emploi, après une certaine durée d’activité professionnelle, de bénéficier de formations et autres dispositifs destinés au renforcement ou à l’amélioration de ses compétences. Cette aide peut couvrir jusqu’à 100 % du coût total du bilan.

Il faut être sans travail. Les personnes inscrites chez Pôle emploi peuvent se rendre directement sur place pour connaître les modalités exactes.

Il faut garder en tête que ces aides financières ne sont pas automatiques et sont soumises à plusieurs conditions telles que la situation professionnelle actuelle et/ou passée du demandeur ainsi que celles-ci pouvant varier selon les organismes concernés par chaque demande.

ARTICLES LIÉS