Quel est le niveau du diplôme de moniteur educateur ?

Comme l’éducateur spécialisé, l’éducateur accompagne les personnes en difficulté physique, psychique ou sociale et retrouve son autonomie.

Pour cela, il organise des ateliers et suit les progrès de chaque résident. Cette profession, étroitement liée au secteur de la santé et du secteur social, exige à la fois force de caractère et empathie.

A lire également : Quelles sont les différentes formes d'autisme ?

Découvrez à travers les témoignages de Nicolas, Larissa et Aziz, la profession de moniteur-éducateur, ainsi que les étapes pour accéder à cette profession : formation, concours, écoles…

Quelle est la profession de moniteur-éducateur ?

Nicolas : J’interviens auprès de personnes ayant des difficultés physiques, psychiques ou sociales. Je supervise les AMP (aides médico-psychologiques) afin d’organiser la vie quotidienne ainsi que des activités qui aideront la personne à retrouver une certaine autonomie.

A découvrir également : Comment savoir si ligament rompu cheville ?

Larissa : L’instructeur-éducateur cherche, avec son équipe, à socialiser les personnes ayant un handicap physique ou mental, ou simplement internés pour un moment en psychiatrie hôpital. Nous travaillons à la maison ou à l’hôpital. Nous organisons plusieurs ateliers pour développer les facultés de chacun. L’instructeur travaille souvent sous la responsabilité d’un éducateur spécialisé.

Aziz : L’éducateur surveille le travail avec les personnes en difficulté (de l’enfant à l’adulte). Il intervient dans la vie quotidienne pour apporter une certaine éducation et permettre ainsi une socialisation de l’individu. Grâce à différents ateliers que nous animons, nous aidons la personne à créer des relations avec les autres et à développer ses capacités. Le moniteur-éducateur travaille principalement dans les foyers de la vie (internat ou école de jour), les centres d’aide au travail (CAT), les foyers sociaux pour enfants (MECS) ou les instituts médico-éducatifs (EMI).

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Nicolas : Des relations humaines très fortes ! Et le fait qu’il n’y a pas de routine.

Larissa : J’aime voir les habitants progresser vers leur autonomie. Nous leur consacrons beaucoup de temps et d’énergie, donc c’est le meilleur cadeau que nous pouvons avoir en retour.

Aziz : J’aime la relation souvent fusionnée qui se tissent au fil du temps avec les gens que nous accueillons.

Qu’est-ce qui vous plaît le moins dans votre travail ?

Nicolas : Manque de personnel et de ressources pour diriger des ateliers.

Larissa : Quand la fatigue l’emporte sur mon travail, ce qui me rend moins efficace fait la gestion de mes émotions.

Aziz : Des ateliers qui sont souvent les mêmes, pitié, et la rédaction de rapports.

Quelles sont les qualités requises pour exercer cette profession ?

Nicolas : L’éducateur doit savoir être patient, animer un atelier, être créatif et être un moteur pour le groupe.

Larissa : Vous devez être forte psychologiquement, savoir animer un groupe, avoir des qualités relationnelles et avoir un minimum d’autorité.

Aziz : L’éducateur doit aimer le travail d’équipe, avoir des nerfs forts et une bonne capacité d’adaptation et d’écoute.

Quelle est la formation pour devenir moniteur-éducateur ?

Il est essentiel de obtenir le diplôme d’État de moniteur-éducateur (DEME) pour exercer cette profession. Vous pouvez accéder à ce diplôme en réussissant un V.A.E. (Validation de l’expérience acquise). La formation dure 2 ans, comprenant 950 heures de théorie et 7 mois de stage. Note : il y a aussi des formations d’instructeur (trice) -éducateur (trice) en alternance.

Y a-t-il un concours moniteur-éducateur ?

Il est nécessaire de passer l’examen d’entrée au Diplôme d’Etat de Monitor-Educateur (DEME). Aucun diplôme n’est requis pour y assister.

Les tests d’admission comprennent : — un examen écrit pour juger de votre culture générale ; — tests oraux conçus pour évaluer votre motivation, votre connaissance de la profession de moniteur-éducateur ou du secteur, votre maturité…

Il existe des exemptions de certains modules de formation pour les titulaires tels que DEAVS, DEAF ou DEAMP.

Existe-t-il des écoles de moniteur-éducateurs ?

Demandez au DRASS de votre région de vous renseigner sur les écoles et comment elles sont inscrites. Dans , certaines écoles offrent la préparation pour le concours d’instructeurs. C’est le cas du CNFDI, du Cours Minerve, de l’Educatel, du Supsocial, pour ne nommer que des organismes d’enseignement à distance.

Quel est le salaire d’un moniteur-éducateur ?

L’éducateur-éducateur commence sa carrière avec un salaire brut de 1300€ par mois environ. Il atteindra jusqu’à plus ou moins 2500€ brut/mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant exercer cette profession ?

Nicolas : C’est un excellent travail, très gratifiant, et humainement très fort.

Larissa : Si vous aimez encadrer des personnes en difficulté et organiser des ateliers, vous allez prospérer dans cette profession !

Aziz : Essayez d’obtenir autant d’expériences que possible dans le secteur de la santé et du secteur social. Cela vous aidera énormément à convaincre le jury du concours d’entrée de votre motivation.

ARTICLES LIÉS