Quand commence la garde alternée ?

A partir de quel âge mettre en place un garde alternatif ? Préconisée par une loi de mars 2002, la garde suppléante est le mode privilégié pour les juges lors des séparations à l’amiable. Elle est appelée garde alternative (ou garde partagée) lorsque l’enfant passe une semaine avec sa mère et une semaine avec son père. Afin d’assurer le bien-être des plus jeunes, certaines précautions doivent être appliquées.

L’enfant au centre de toutes les préoccupations

Selon l’âge de l’enfant, sa personnalité ou les relations entretenues par les parents, il est important de pouvoir apporter des solutions adaptées à chaque situation. Pour les enfants de moins de 3 ans, il est conseillé de laisser l’enfant avec l’un des deux parents.

A lire en complément : Comment utiliser le quotient familial CAF ?

Souvent, la mère qui a besoin d’allaiter son nouveau-né et dont la présence est essentielle à la poitrine. Dans ce cas, pour la construction de l’enfant, il est nécessaire que le père puisse s’organiser pour venir lui rendre visite régulièrement.

Lorsque l’enfant atteint 3 ans, il est possible d’envisager progressivement la garde partagée. En alternant 2/3 jours chez le père et 2/3 jours chez la mère, il sera plus évident pour les enfants de construire des repères et de s’habituer à leurs nouvelles conditions de vie.

A lire en complément : Machine sous vide : 4 conseils pour faire le bon choix ?

Les enfants de faible âge n’ont pas la même perception du temps qui passe que celle ressentie par les adultes. Une semaine peut sembler être un très long retard pour les jeunes qui ont besoin de stabilité.

Place du Père

Avant l’adoption de la loi de mars 2002, dans la grande majorité des cas, les mères recevaient la garde de leurs enfants. Face au mal-être grandissant des pères séparés de leurs enfants, les choses sont maintenant moins systématiques et la garde alternée permet au père de retrouver sa vraie place avec leurs enfants.

Depuis les années 1980, la figure paternelle n’est plus simplement synonyme d’autorité. Les pères d’aujourd’hui sont pour la majorité d’entre eux enclins à partager avec leur progéniture des moments de complicité et de tendresse.

Il est maintenant reconnaît que les hommes sont aussi capables de s’occuper de leurs enfants que les femmes et que la mère n’est pas la seule à occuper une place prépondérante dans la construction et le développement de la personnalité de ses enfants.

Les hommes prennent également conscience que leurs enfants sont impliqués dans l’édification de leur bonheur et de leur épanouissement.

Savoir faire taire les querelles

Pour que votre enfant s’adapte le mieux possible à une autre garde, il est impératif que les parents manifestent le respect mutuel. Une séparation est souvent difficile, même si elle est faite d’un commun accord.

Afin d’aider les plus jeunes à réussir ce cours, les parents doivent mettre de côté leurs différences pour assurer le bien-être de leurs chérubins. Permettant de continuer à créer le lien nécessaire au développement, l’alternance de garde est idéale pour permettre aux enfants de continuer à entretenir des relations saines et équilibrées avec les deux parents.

La chose principale pour eux est de savoir comment se rendre disponible lorsque le besoin s’en fait sentir, en mettant de côté le ressentiment de leur ex-conjoint.

Officiellement, il n’existe aucune loi régissant l’âge auquel les enfants peuvent être soumis à une autre garde. Comme les premiers mois de la vie doivent recevoir l’attention et la stabilité nécessaires au bon développement du nouveau-né, il est préférable d’éviter de longues périodes de distance avec l’un des parents. Dès l’âge de 3 ans, un enfant a grandi assez pour comprendre les choses et s’habituera plus facilement à ce mode de soins de plus en plus répandu.

ARTICLES LIÉS